Le corps et la machine, la pensée de l’image cinématographique chez Jean Epstein et Maurice Merleau PDF

Andrew Brown, Cambridge, Royaume-Uni: Polity, 2013), où la «filmologie appliquée» de Derrida (c’est-à-dire aller au cinéma) peut être directement liée à son amitié avec Michel Monroy.


ISBN: 8869760405.

Nom des pages: 209.

Télécharger Le corps et la machine, la pensée de l’image cinématographique chez Jean Epstein et Maurice Merleau gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Au milieu du siècle dernier, alors que l’image en mouvement s’est pleinement constituée comme forme culturelle et intellectuelle, la phénoménologie et l’esthétique du cinéma partagent le projet délicat d’une mise en suspens partielle du langage verbal. L’union des actes de vision et de pensée anime alors simultanément les écrits de Maurice Merleau-Ponty et de Jean Epstein, autour desquels de nouvelles pistes de réflexion se sont ouvertes ces dernières années. Chez le philosophe, cette nouvelle constitution du savoir se manifeste par le retour à l’attitude corporelle. Pour le cinéaste, c’est la rencontre avec le regard de la machine cinématographique qui dévoile une terra incognita face à la connaissance rationnelle. Cet ouvrage propose une rencontre inédite entre deux pensées incontournables de l’image et une exploration des frontières plus que jamais complexes entre la philosophie et l’esthétique du cinéma.

La confrontation de toutes les formes connues d’un même masque (la crête de Ciwara, par exemple) suggère des faisceaux de sens ouverts, non fermés par une mythologie canonique, comme le croyaient Marcel Griaule et Germaine Dieterlen (Colleyn 2006). Pourquoi pensez-vous que cette collaboration vous attire? Ces événements deviennent autres car ils s’enrichissent et s’accomplissent à travers la vitalité de la pleine conscience concernée.

Une longue expérience, ehfahrung, a été une expérience plus riche et plus profonde où les souvenirs se sont détachés du temps et où l’immédiateté du passé a atteint le rituel et la préhistoire. Sans de tels liens, les spectateurs sont littéralement distraits, même s’ils ont une attention accrue induite. Philosophe, romancier et dramaturge franco-algérien, Albert Camus. J’ai écrit ma thèse sur Joseph Cornell, l’artiste que j’ai mentionné plus tôt, et Emily Dickinson, qui était une de ses muses.