Madeleine matou la femme du meurtrier de boucherville 1665 1699 PDF

Maître charpentier de métier, Jean Lemire traverse l’Atlantique entre 1650 et 1653.


ISBN: 2894484755.

Nom des pages: 172.

Télécharger Madeleine matou la femme du meurtrier de boucherville 1665 1699 gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Madeleine Matou est une femme totalement inconnue en Nouvelle-France. Née dans un milieu modeste, très jeune elle devient domestique dans de riches familles de Montréal. Après un mariage prometteur avec Jean Hautdecoeur et la naissance de quatre enfants à Boucherville, la vie bascule pour cette valeureuse femme. Son mari commet un meurtre sordide et il est pendu en public dans la basse-ville de Québec.
Expulsée de Boucherville, remariée à un voyageur souvent absent et irresponsable, Madeleine Matou donne naissance à trois autres enfants. Dans la misère la plus complète, elle décède en couche à l’âge de trente-quatre ans. Son deuxième mari abandonne aussitôt ses enfants et s’enfuit aux Grands Lacs pour épouser une Amérindienne.
Humiliés par le crime de leur père, les enfants Hautdecoeur adopteront le patronyme du deuxième époux de leur mère. C’est ainsi que de nombreux descendants de*notre héroïne porteront le nom de Daigneault.
Marcel Myre s’est intéressé à l’histoire de Madeleine Matou. Il a parcouru les archives civiles, religieuses et judiciaires pour découvrir comment ses misères ont semblé l’emporter sur ses joies.

Ingénieur de formation, Marcel Myre a fait carrière principalement comme administrateur des services techniques dans des établissements du réseau de l’éducation et de la santé. Membre de plusieurs sociétés de généalogie et d’histoire, il préside actuellement le conseil d’administration de la Société de généalogie de Longueuil. Il est l’auteur de À la mémoire des Myre (2001), Le meurtre de Théodore Myre, forgeron de Sainte-Barbe (2002), L’Histoire du collège de Saint-Louis-de-Gonzague (2004) et L’Autre Marie Morin, femme abandonnée en Nouvelle-France, qui lui a mérité le prix Septentrion 2004.

Quelques mois plus tard, sa femme le rejoint et devient l’une des premières françaises à venir en Nouvelle-France. Le voyage se termine plus de trois mois après le premier départ. Pour en savoir plus sur Jean-Baptiste LeBlond et Therese Letourneau: Mariage: 25 juin 1703 xiii.

Madeleine Lepele Lacoursiere, née le 05 août 1694 à Batiscan, Québec, Canada; marié à Jean-Baptiste Chateauneuf Desranlots le 10 février 1726 à Batiscan, Québec, Canada. Leur fils Eustache Martin est célébré comme le premier fils de parents français nés en Nouvelle-France. À propos de Noel Laroche et Marie-Charlotte Gregoire: Mariage: 03 juillet 1726, Neuville, Portneuf, Québec iv. Geneviève Rigaud mourut le 12 mai 1720 à Château-Richer et fut enterrée deux jours plus tard.