Politique hors-champ : Contribution à une critique communiste de la politique PDF

Comte croyait que ce serait la dernière étape de l’évolution sociale humaine parce que la science concilierait la division entre les factions politiques de l’ordre et le progrès en éliminant les bases de l’anarchie morale et intellectuelle.


ISBN: 284174597X.

Nom des pages: 116.

Télécharger Politique hors-champ : Contribution à une critique communiste de la politique gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Pierre Bourdieu a longuement analysé ce qu’il qualifiait de « champ politique ». Mais pour penser la politique politiquement, il convient de la penser « hors-champ ». Politique hors-champ se présente comme une contribution à la critique de la politique considérée comme un champ particulier et séparé de la vie sociale. Limiter la politique à ses moments institutionnels, alors qu’elle est tout à la fois une pratique sociale, est un appauvrissement de ses potentialités, incompatible avec toute politique d’émancipation – c’est à dire de politique communiste. Il en résulte une critique de certains des concepts les plus habituels de la théorie politique, comme la « société civile », qui suppose une « société politique » distincte et refermée sur elle-même, comme les « partis », qui tendent à s’approprier l’action politique au détriment de la masse des citoyens, et même comme la « démocratie », considérée comme un type d’institutions distinctes de la société elle-même et dès lors insensibles à ses contradictions. Un long chapitre propose de suivre le parcours de l’idée de la politique dans le travail d’un certain nombre d’auteurs classiques, de Machiavel à Marx, montrant comment s’enracinent les thèses proposées dans l’analyse de certaines intuitions, certains développements, voire certaines impasses de ces auteurs. S’ensuivent des critiques détaillées des conceptions classiques de la démocratie et de la notion de parti politique. Pour illustrer les thèses soutenues dans l’ouvrage, différentes époques de l’histoire et différentes disciplines du savoir sont mobilisées, de l’Antiquité classique à la Révolution française ou la Révolution russe, et de l’anthropologie à la sociologie ou la philosophie. L’ensemble constitue un tout à la fois cohérent et ouvert au terme duquel la politique, dont l’enjeu est l’hégémonie, apparaît comme le véritable levain de l’histoire.

Il est l’auteur de nombreux livres, y compris L’art total du stalinisme, Ilya Kabakov: L’homme qui a volé dans l’espace de son appartement, Art Power, Le Postscript communiste, et, plus récemment, Going Public. Au micro-niveau de l’analyse, l’accent est mis sur la dynamique sociale des interactions intimes en face-à-face. Personne n’était plus conscient de la contribution des penseurs utopistes, en particulier Fourier, Saint-Simon et Owen, au projet socialiste, ni plus généreuse dans ses éloges pour eux, que Marx (avec qui j’inclus aussi Engels).

Les classes sont définies par leurs relations avec les moyens de production essentiels: la classe dirigeante est ce groupe d’hommes qui possèdent les moyens de production; ceux qui sont sans propriété sont forcés de fonctionner comme des ouvriers. Les régimes autoritaires sont jugés principalement sur leur performance (économique), alors que les régimes démocratiques sont évalués sur la base des principes démocratiques. Quand notre tour viendra, nous ne déguiserons pas notre terrorisme. Les membres de ces communautés transitoires ne se connaissent pas, leur structure est accidentelle; il reste peu clair d’où ils viennent et où ils vont; ils ont peu à se dire; ils n’ont pas d’identité commune ou d’histoire antérieure qui pourrait leur donner des souvenirs communs à partager; néanmoins, ce sont des communautés.