Spectroscopie vibrationnelle à 2 photons de l’ion H2+: développement d’une source laser à 9.166 µm PDF

Figure 16.8 (a) Séquence à deux impulsions utilisée dans le schéma de vidage de la pompe, (b) Temps de Husimi -.


ISBN: 6131564752.

Nom des pages: 236.

Télécharger Spectroscopie vibrationnelle à 2 photons de l’ion H2+: développement d’une source laser à 9.166 µm gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Résumé: La détermination du rapport de la masse du proton à celle de l’électron par le biais de la spectroscopie vibrationnelle de H2+ nécessite une détermination théorique et expérimentale des fréquences de transition avec une incertitude de l’ordre du kHz. Les calculs de corrections radiatives et relativistes les plus précis atteignent aujourd’hui une incertitude de quelques dizaines de kHz ce qui rend possible une expérience de spectroscopie haute résolution. Le dispositif expérimental que nous avons mis en place s’articule autour de deux axes. Le premier est le dispositif de préparation des ions et de détection de la transition. Celui-ci se base sur la photodissociation sélective des niveaux vibrationnels des ions H2+ confinés dans un piège de Paul hyperbolique. Le deuxième est une source laser accordable autour de 9.2 microns, spectralement étroite au niveau du kHz et stable, émettant environ 50 mW en régime continu. Cette source nous a permis de réaliser la spectroscopie haute résolution de l’acide formique.

On connaît la croûte, le manteau supérieur et inférieur, le noyau externe et interne, mais où est la région de double amorçage D. Nous étudions les corrélations entre les partons participant aux deux interactions dures de la diffusion du double parton. Deux à trois millilitres de baryum, 1 à 2 ml de Gascon et 15 ml d’air sont enfoncés; on obtient ainsi un cholangiogramme à double contraste par contact.

La partie imaginaire de la fonction d’onde Raman joue un rôle crucial si l’excitation est. En variante, des jonctions double Holliday peuvent être traitées par une réaction connue. La somnolence était l’événement indésirable le plus fréquemment rapporté (100% des sujets) chez les patients sous CER, suivi de la bouche sèche (58. Tableau D. I Conversion entre différentes unités d’énergie.